Les Concerts de l'Automne Musical de Nîmes

12 septembre au 12 décembre 2021

      Récitals - Concerts - Conférences
L'Édition 2021 du festival " Automne Musical de Nîmes" vous propose des journées de conférences et des concerts
logo novotel

téléchargez le Programme 2021 (en fichier PDF) --- téléchargez le Programme 2021 (en fichier MS-Word)

téléchargez les affiches 2021 (en fichier .zip)

pour télécharger le programme complet :

les biographies des artistes et le dossier de presse, cliquez ici

 

logo novotel


Dimanche 12 Septembre -15h au Grand Temple - Nîmes

Concert Ouverture -Ensemble Myrtho

« À ton front inondé des clartés d’Orient, Au raisin noir mêlé à l’or de ta tresse »
– —
Laetitia Marcangeli (chant),
Pierre Blanchut (santour),
Timothée Tchang Tien Ling (percussions),
Raphaël Sibertin-Blanc
(violon, alto, kemençe).

Dans une perspective à la fois musicale et littéraire, l’Ensemble Myrtho, qui emprunte son nom au poème de Nerval, tente de relier musicalement et poétiquement l’orient et l’occident méditerranéens, tant par l’exploration et le réarrangement de thèmes traditionnels et de poèmes populaires de Méditerranée européenne, que par la remise en musique et en scansion d’une poésie parfois aussi ancienne que celle de Sapho (VIIe siècle avant J.-C.) ou des élégiaques latins (Ier siècle). Poésie d’amour populaire et savante, sérénades, anciennes légendes, contes chantés, thèmes épiques reprennent vie ainsi portés par les chants traditionnels de Grèce, de Corse, de l’Espagne séfarade et de France. Les langues latines y côtoient les sonorités plus rauques des dialectes grecs, les harmonies d’Europe occidentale se mêlent aux thèmes venus de la Mer Égée, qui tirent vers l’Orient et dansent sur des rythmes impairs.


Dimanche 26 septembre– 15 h au Grand Temple Nîmes

Récital PIANO et BEL CANTO - Scriabine, Rachmaninov, Mozart, Puccini, Gounod

Georges DUME , piano
Marjorie MURAY , soprano
Guillaume DUSSAU

Il a ces dernières années interprété, tant en France qu’en Europe, les rôles de Oroveso dans « Norma » (Bellini), Raimondo dans « Lucia di Lammermoor » et Sulpice dans « La Fille du Régiment » (Donizetti), Basilio dans « Il Barbiere di Siviglia » (Rossini), Ferrando dans « Le Trouvère » (Verdi), Colline dans « La Bohème » de Puccini.
Il s’est également produit en concerts : Requiem de Fauré, Requiem et la Messe en Ut de Mozart, Requiem de Verdi, la Cantate 140 et la Messe en Sib de J.S. Bach, le « Dixit Dominus » de Haendel, la Petite Messe Solennelle de Rossini, la 13ème Symphonie de Chostakovitch, la « Messa di Gloria » de Puccini, La Création, La Messe des Timbales de Haydn, la 9ème Symphonie de Beethoven.


Samedi 2 octobre-15h Cathédrale Saint-Castor –Nîmes

Les Orgues Automnales..... Stravinsky, Bach, Demessieux, Laurin

Isabelle DEMERS



 

Dimanche 3 octobre- 15 h Grand Temple de Nîmes

Chants de la Liturgie orthodoxe et folklore de la Géorgie

Ensemble vocal Harmonie géorgienne
Direction : Nana Peradze

L’ensemble « Harmonie géorgienne » a été créé en France en 2006 par Nana Peradze - compositrice, chanteuse et chef de chœur, "Saint-Siméon" de la Cathédrale serbe Saint Sava à Paris.
L'ensemble est constitué de professionnels et amateurs passionnés qui sont en majorité d’origine géorgienne vivant en France.
Ils chantent depuis l'enfance et leur passion pour la musique est renforcée par l'éloignement de leur pays.
L'ensemble est ouvert à toutes les nationalités qui aiment apprendre la polyphonie géorgienne, dont certains participent également aux concerts. Sa vocation est de faire connaitre les chants liturgiques ou populaires de la tradition géorgienne, mais interprète aussi les chant.


Dimanche 10 octobre – 15 h Chapelle Sainte Eugénie – Nîmes

BACH VIVALDI LECLAIR

Alain MOGLIA ,violon
Alain Moglia obient un premier prix de violon au CNSM de Paris à l’âge de seize ans. Dès 1961, il commence une vie musicale internationale avec des tournées de musique de chambre en Europe, Canada et USA, puis c’est la rencontre déterminante avec Jean-Claude Malgoire. Violon solo à «La Grande Ecurie et la Chambre du Roy», Alain Moglia prend part activement à la redécouverte de la musique baroque en France, enregistre de nombreux disques chez CBS et effectue régulièrement des tournées, notamment au Théâtre Conlon de Buenos-Aires.
En 1965, Alain Moglia participe à la création du célèbre Octuor de Paris puis devient en 1967 membre de l’Ensemble Instrumental de France. Violoniste à l’Orchestre de l’Opéra de Paris de 1966 à 1973, il fait aussi partie du quatuor Via Nova dès sa création en 1970 et enregistre chez Erato.
En 1992 il devient Directeur Musical de l’Orchestre de Chambre National de Toulouse , Alain Moglia est sans nul doute l’un des musiciens les plus complets de notre temps. En près de quarante ans de carrière, il a presque tout joué et ce dans les salles les plus prestigieuses de la planète. Acteur central des deux grandes aventures musicales de la fin du XXe siècle, les musiques baroque et contemporaine Dans le cadre de l’exposition «Paris-Moscou» à Beaubourg il fait découvrir au public le concerto pour violon de Roslawets. «Mikka» et «Mikka’s» de Xenakis et la Sequenza pour violon de Berio figurent en tête de son répertoire de prédilection. A l’issue d’un concert au Théâtre des Champs-Elysées où Alain Moglia interprétait sa Sequenza, Berio déclara au critique musical Pierre Petit que «c’était la meilleure interprétation de son œuvre à laquelle il ait pu assister».
A la suite de Malgoire et de Boulez, Daniel Barenboïm apparaît comme la troisième grande figure musicale dans la carrière d’Alain Moglia qui occupe alors, de 1977 à 1990, le poste de premier violon-solo de l’Orchestre de Paris. Il devient ainsi le partenaire privilégié des grands chefs invités de l’orchestre: Bernstein, Böhm, Jochum, Kubelik, Matacic, Giulini, Solti, Abbado, Mehta, Chailly, Sinopoli.

Etienne PECLARD, violoncelle
Il étudie au Conservatoire de Paris avec André Navarra, Joseph Calvet, Jacques Février et Jean Hubeau. Il y obtient ses premiers prix de violoncelle et de musique de chambre.
Lauréat des concours internationaux de Vienne, Munich et Barcelone, il est, de 1977 à 1990, violoncelle solo de l’Orchestre philharmonique de Radio France, puis de l’Orchestre de Paris, sous la direction de Daniel Barenboïm. Nommé violoncelle solo de l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine (ONBA) en 1990, il enseigne au Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux et se joint à Roland Daugareil et Tasso Adamopoulos pour former le Trio Sartory. Il est également membre du Quatuor à cordes de l'ONBA.
Étienne Péclard a enregistré avec l’ONBA, dirigé par Alain Lombard, le Double Concerto de Brahms de Johannes Brahms, la Symphonie-concerto, op. 125 de Sergueï Prokofiev et Schelomo d’Ernest Bloch ; en 1999, il obtient un vif succès en interprétant Tout un monde lointain… d’Henri Dutilleux, dirigé par Hans Graf. En novembre 2003, il interprète le concerto de Saint-Saëns sous la baguette de son ami Frédéric Lodéon. Juin 2005 lui permet de retrouver son complice Tasso Adamopoulos pour Don Quichotte poème symphonique de Richard Strauss, avec l'ONBA dirigé par Armin Jordan.


Dimanche 17octobre – 15 h Grand Temple de Nîmes

Le Mexique baroque

Ileana Muñoz – Soprano
Zoé Vauconsant Massicotte – Mezzo-soprano
Emilio Gutiérrez Tlacaele - Tenor
Clemente Hernández - Baryton

NikanOmpa est un quatuor vocal a capella et nous nous dédions à la promotion de la musique Mexicaine. NikanOmpa "d'ici et d'ailleurs" en langue Nahuatl, fait référence aux différentes nationalités de ces membres (Mexique, France et Canada), différence qui fait l'essence et la richesse du groupe. Notre répertoire inclut des œuvres de compositeurs mexicains les plus emblématiques mais aussi des arrangements propres. Ce répertoire est formé par 3 styles et périodes principales à la musique du Mexique: la musique baroque coloniale, époque largement représentée sur les scènes européennes, la musique du XXeme siècle, période des grands mouvements artistiques et personnalités comme Frida Kahlo, et la musique traditionnelle d'inspiration indigène en langues autochtones, notamment notre version du chant maya "Xtoles" arrangé par Emilio Gutierrez Tlacaelel. Nous touchons aussi des périodes peu connus comme celui de la musique de salons du XIX et l'art lyrique du Mexique romantique.

Parcours : Nous sommes un jeune groupe très actif depuis le début de nos activités. Nous avons eu l'occasion de faire des concerts privés et de nous produire à la Fête de la Musique de la ville de Genève, Suisse ainsi que dans le programme des concert de l'hôpital universitaire à Genève également. En France nous avons eu l'opportunité de participer aux festivités du jeudi de Nîmes durant l'été 2019. En novembre de cette même année, nous avons eu l'occasion de représenter l'ensemble NikanOmpa lors du festival Unicanto de Corais dans la ville de Londrina au Brésil où nous avons interprété "Besos Robados" du compositeur Jorge del Moral. Pour l’année 2020, nous avons reçu l’invitation de nous produire au théâtre des variétés de Monaco en avril, pour la semaine de l'Amérique Latine et des caraïbes en France à Paris en Mai et à nouveau pour la fête de la musique de la ville de Genève .


Dimanche 23 octobre 16 h30 Eglise Saint Paul -Nîmes

Les Orgues Automnales..... Lully, Bach, Loeillet, Torelli, Purcell

Marie-Cécile LAHOR ,orgue
Thierry MICALET, trompette



 

Dimanche 24 octobre 15h Cathédrale Saint-Castor -Nîmes

VIVALDI - GLORIA , MAGNIFICAT , BEATUS VIR

Annie BESSE, soprano
Marina SERRANO, mezzo-soprano
Michel REYNARD, orgue

Ensemble Instrumental Sinfonietta,
Ensemble Polyphonique de Nîmes

Direction : Marie-Claude CHEVALIER


Dimanche 31 octobre   - 15h - Grand Temple - Nimes

« La Danza »
Antonio Vivaldi, Rafaele Calace, Anatoli Chalaïev , Béla Bartók , Enrico Marucelli, Gioachino Rossini, Nino Rota

Julien Martineau
Julien Martineau est l’un des rares mandolinistes en Europe à mener une carrière de concertiste. En 1998, Il remporte à 19 ans le Prix Giuseppe Anedda au concours international de mandoline de Varazze en Italie présidé par Ugo Orlandi
Après des études musicales aux conservatoires d’Argenteuil et de Rueil-Malmaison, Julien Martineau joue dès l’âge de 16 ans à l’Opéra de Paris ainsi qu’avec le pianiste Alexandre Tharaud pour quelques concerts privés. Elève au lycée Condorcet à Paris, il découvre alors un monde musical fascinant qui le conduit à choisir une carrière musicale plutôt que scientifique. Dès lors il explore le répertoire de la mandoline, perfectionne l’instrument avec des luthiers et développe de nouvelles cordes avec Savarez, tout en poursuivant des études de musicologie à la Sorbonne et au CNSM de Paris.
En 1998, Il remporte à 19 ans le Prix Giuseppe Anedda au concours international de mandoline de Varazze en Italie présidé par Ugo Orlandi. Et en 2002, il obtient un DEA (master) de musicologie de l’université de la Sorbonne à Paris.Ses qualités musicales, loin des clichés de la mandoline, font de lui un musicien apprécié de partenaires renommés. Avec Bertrand Chamayou, il conçoit notamment un programme de sonates pour mandoline et piano du XVIIIe siècle à nos jours. Et avec Jean-François Zygel il collabore à plusieurs spectacles ainsi qu’à l’émission La Boîte à Musique sur France 2, jouant, entre autres, les pièces de Beethoven pour mandoline et piano. Il accompagne des chanteurs tels que Natalie Dessay, Thomas Hampson, Ludovic tézier, Florian Sempey et Laurent Naoury.
Julien Martineau se produit en soliste dans des salles et des festivals prestigieux : Théâtre du Châtelet, Théâtre des Champs-Elysées et Sorbonne à Paris, Grand Théâtre d’Aix-en-Provence, Halle aux Grains à Toulouse, Victoria Hall etGrand Théâtre à Genève, Festival de Besançon, Music Atlantico aux Açores.
En 2013, Julien Martineau a enregistré l’intégrale des Préludes de Raffaele Calace pour mandoline solo considérés comme l’équivalent des Caprices de Paganini pour le violon. A cette occasion, l’Institut Français lui organise à une tournée de 15 concerts dans 11 pays d’Afrique.
En novembre 2014, l’Orchestre du Capitole de Toulouse l’invite à jouer les concertos de Vivaldi sous la direction de Rinaldo Alessandrini. C’est toujours avec l’Orchestre du Capitole qu’il créera en septembre 2016 le concerto pour mandoline de Karol Beffa.
Depuis 2005, Julien Martineau est professeur au Conservatoire de Toulouse, et en 2013, l’Académie des Arts, Lettres et Sciences du Languedoc lui décerne le Prix Déodat De Séverac.

Félicien BRUT

Félicien Brut est aujourd'hui considéré comme l'un des accordéonistes français les plus innovants et éclectiques de sa génération. De la musique populaire à la "musique savante", de l'improvisation aux œuvres écrites, de pièces originales aux transcriptions les plus inattendues, il n'a de cesse de défendre le caractère polymorphe de ce jeune instrument qu'est l'accordéon . Né en 1986 en Auvergne, terre de musique traditionnelle par excellence, l'un des berceaux de son instrument, Félicien entame sa formation musicale dès l'âge de six ans en abordant, en premier lieu, le répertoire musette et po- pulaire intrinsèquement lié à l'histoire de l'accordéon. En 1996, il intègre le CNIMA-Jacques Mornet, école phare pour son instrument où il découvre, au contact de nombreux accordéonistes français et étrangers, les répertoires swing, classique et contemporain.

Sans choisir une esthétique plutôt qu'une autre, il va très tôt affirmer son envie de travailler dans tous les styles, dans tous les répertoires. En 2007, Félicien réalise l'exploit de remporter successivement les trois plus grands concours internationaux d'accordéon existants : le Concours International de Klingenthal en Allemagne, le Concours International de Cas- telfdardo en Italie et le Trophée Mondial d'Accordéon à Samara en Russie. Ces récompenses le propulsent dès 2008 sur les scènes internationales de nombreux festivals en Russie, Italie, Norvège, Finlande, Portugal, Serbie. En avril 2016, Félicien son premier album Soledad del Escualo avec le Trio Astoria, formation dédiée au Nuevo Tango d'Astor Piazzolla, mais c’est l’année 2017 qui marque un tournant majeur dans son parcours.
Il choisit en effet de s'entourer du Quatuor Hermès et du contrebassiste Édouard Macarez au sein de l'étonnant projet "Le Pari des Bretelles", se fixant pour défi de réunir Musette et Musique Classique au sein d'un même programme. Le succès de cette formation est immédiat et l’amène à se produire dans des salles et festivals prestigieux comme la Seine Musicale, la Folle Journée de Nantes, le Festival Classique au Vert, les Flâneries Musicales de Reims, etc. Félicien était l’invité du Festival "Un Violon sur le Sable" à Royan pour la création de Caprice d’accordéoniste, pièce pour accordéon soliste et orchestre symphonique, commandée à son compositeur fétiche Tibault Perrine.

Il créera en avril 2019 le concerto Souvenirs de bal avec l’Orchestre de Cannes tout en continuant à faire entendre son Pari des Bretelles en Pologne, au Japon, en Allemagne et, en février 2019, lors d’une soirée exceptionnelle au Théâtre Marigny. Félicien joue sur un Bayan Bugari Selecta accordé et entretenu par Stéphanie Simon, ainsi que sur un modèle "Super Prodige" de la marque Piermari

 


Dimanche 7 novembre - 20 h 30 Grand Temple de Nîmes

Les Orgues Automnales..... Ciné-Orgue au Grand Temple de Nimes

Les Temps Modernes (1936) Film muet de Charlie Chaplin
Improvisations musicales au Grand Orgue

« Les Temps Modernes » est le dernier film muet de Charlie Chaplin réalisé en 1936. Pour autant, Chaplin avait composé diverses musiques afin d’accompagner la projection, dont les fameux thèmes de « Smile » et de « Titine ». Renouant avec la tradition de l’orgue de cinéma des années 30, Frédéric Muñoz se propose d’illustrer musicalement la projection tout en reprenant les mélodies suggérées par Chaplin ».
Concert d’orgue - Hommage en Improvisations
Frédéric Muñoz, Organiste titulaire des orgues à Saint-Guilhem le Désert et du Temple d’Alès


Samedi 13 Novembre -15h, Maison du Protestantisme - Nîmes

Conférence

Thierry MARTIN : Musicologue, Administrateur de l'Académie Cévenole, correspondant de l'Académie de Nîmes

Thierry Martin est né à Alès. Il a commencé ses études d’orgue dans la classe de Joseph Roucairol à Montpellier. En 1975, il est nommé professeur d’éducation musicale et de chant choral à l’institution Bellevue d’Alès, en même temps qu’organiste titulaire de la Cathédrale d’Alès. Il a été responsable diocésain de musique sacré et chroniqueur de rubriques pour les événements culturels pour le Midi Libre. Il a poursuivi ses études dans le cours supérieur d’orgue d’Edouard Souberbielle à l’Institut Catholique de Paris et dans le même temps, ses études de clavecin et musique ancienne avec Huguette Dreyfus à la Schola Cantorum de Paris.En 1985, il reçoit la Médaille du Citoyen d’honneur de la ville d’Alès.De 1989 à 1991, il publie deux CD distribués internationalement et consacrés à la littérature d’orgue des XVIIIe et XIXe siècles, le deuxième ayant été enregistré ici même.En 1991, il reçoit la Médaille du Citoyen d’honneur de la ville de Nîmes. Il a été élu à l’Académie de Nîmes en 1998.En 2006, il devient rédacteur de commentaires musicologiques pour la revue nationale Choristes.En 2007, le trompettiste Maurice André lui demande de rédiger et faire publier, en ouvrage grand public, son autobiographie « Le Soleil doit briller pour tout le monde » (Publibook).En 2008, il est élu à l’Académie cévenole. Il est actuellement président de l’association Orgues en Cévennes qui chaque année propose une Académie d’été autour des orgues du pays cévenol et alentours.


 

Dimanche 14 novembre – 15 h Temple de l'Oratoire de Nîmes

Création contemporaine
MOTETS ET CANTATES : TRADITION ET CREATION

Solistes, chœur, ensemble instrumental et orgue
Arvo Pärt : Da Pacem
Antonin Dvorak : Bagatelles et chœur extrait du Stabat Mater
Gabriel Fauré : Ave Verum
Pierre Vilette : Trois Motets
Eric Breton : «Le Jacob de l’Ange» d’aprés le récit de la Bible et
«Un souffle dans ton éternitè», Cantate pour soprano et basse solo, choeur mixte, quintette à cordes et orgue (créations)
. Raphaèle Andrieu, soprano
. Alain Iltis, basse
. Choeur Cantabile
. Anne-Cécile Brielles,
. Fabrice Durand, alto
. Florence Marie, violoncelle
. Frédéric Béthune, contrebasse
. Jean-Michel Robbe, orgue
. Frédéric Chaine, direction
« Musique Sacrée et Orgue en Avignon suscite la création contemporaine en passant des commandes, grâce au soutien de la SACEM, à différents compositeurs. Après les pièces de Grégoire Rolland et Luc Antonini, créées à l’automne 2019, «Over the sky» d’Edith Canat de Chizy à l’automne 2020, deux créations ont été commandé à Eric Breton, compositeur Avignonnais, dont un opéra va être créé ce même mois à l’Opera Grand Avignon. En complément de programme nous pourrons notamment découvrir trois motets de Pierre Vilette, musicien subtil, qui fut directeur du conservatoire d’Aix-en-Provence, un motet d’Arvo Pärt, les Bagatelles de Dvorak pour cordes et harmonium, ainsi qu’un extrait de son très célèbre S



Dimanche 21 novembre - 15h Temple de Saint CESAIRE

Concert de jazz

JAZZ ET CALYPSO
autour de Sonny Rollins , grand saxophoniste de jazz


Henri Donnadieu, saxophones
Eric Löhrer, guitariste et compositeur
Michel Altier, contrebasse
Fred Jeanne, batterie

Henri Donnadieu Saxophone tenor Il rejoint Caroline jazz Band en 1983 Musicien éclectique de grand talent , improvisateur de grand talent Il puise son inspiration débordante auprès de musicien tel que « sonny rollins , archie shepp lester young ‘ on peu l’entendre dans les années 90 avec Michel Marre au sein de « cossi anatz et don balthazar et actuellement avec Une Anche Passe , Taraf Goulamas henri est actuellement l’un des meilleurs saxophoniste français

Eric Löhrer, guitariste et compositeur. Eric Löhrer débute sa carrière parallèlement à ses études de philo. A 23 ans, il enregistre un premier disque en trio, aussitôt salué par la critique. Ses projets en leader ou co-leader se succèdent alors à des fréquences variables (Eric Löhrer Trio / Open Air 1990-1993, Olympic Gramofon 1996, Solo 1998, Eric Löhrer Quartet 2008, Duo avec Didier Malherbe 2011), tandis qu'il mène une carrière de sideman recherché et éclectique : on le voit sur la scène jazz aux côtés de Jean-Michel Pilc, Andy Emler, Julien Lourau, Eric Barret, Edouard Ferlet, Elisabeth Kontomanou, Kellylee Evans… mais aussi sur les scènes pop / world aux côtés d'Ibrahim Maalouf, Rokia Traoré, Geoffrey Oryema, Jeanne Cherhal, Ornette, Alain Chamfort ou Steve Nieve. Depuis 2009, il enseigne le jazz et les musiques actuelles au CRR de Paris. « Son talent de guitariste et sa profonde musicalité nous sont familiers… Il sait jouer tour à tour de la nuance ou de la violence, de l’expressivité forte ou de la construction fine…» (X. Prévost)

Fred Jeanne, rythmicien subtil s’il en est, est sans doute la pierre angulaire des formations dans lesquelles il joue. Parce que sa nature le porte à fédérer les énergies au dedans et au dehors. Il fait partie de ces musiciens dont la présence garantit généralement au tout d’être supérieur à la somme des parties. Gardien du temps, il sait aussi, et c’est rare, faire le choix de parler moins haut pour que chaque voix soit entendue. C’est un batteur et compositeur recherché qui a développé un style de jeu très personnel. Il joue avec de nombreux
Fred Jeanne crée en 2004 un quintet avec lequel il enregistre deux albums et rassemble sous sa direction Olivier Ker Ourio, Yoann Loustalot, David Patrois et Eric Surmenian. Il fait également partie de plusieurs groupes actuellement dont le trio BJS avec le pianiste Néerlandais Edwin Berg : www.triobjs.com. Franck Bergerot écrit dans le magazine Jazz Man : « Fred Jeanne joue de la batterie comme il compose, avec une présence délicate mais constamment actif, ménageant l’espace de ses partenaires dont il organise les parties selon des contrepoints tout à la fois savants et d’une grande lisibilité mélodique ». Il fait également partie de plusieurs formations actuellement dont le trio BJS musiciens parmi lesquels on peut citer Louis Winsberg, Didier Squiban, Emmanuel Bex, Bob Dorough, Rick Margitza, Manuel Rocheman, Michel Perrez, Ronnie Patterson ou encore Guillaume de Chassy…

Michel Altier Contrebassiste Contact : 115 avenue des cévennes 30250 Villevieille michelaltier@gmail.com Biographie Né le 22 12 1959 à Nîmes Tel : 06 87 72 80 88 Formation : Conservatoire de Nîmes 1988 : Diplôme de fin d’études 1989 : Diplôme supérieur de contrebasse ( médaille vermeil ) Stage professionnels AFDAS à IMFP en 1986 Stage avec le groups QUEST 1988 ( Dave Liebman, Richie Beirach, Ron Mc Clure , Billy Hart + John Abercrombie ) Expérience professionnelle 1987 à 89 Contrebasiste à l’orchestre de l’opéra Nîmes Turando , les noces de figaro , Péléas et Mélissande etc…… Musique Jazz : Joue et enregistre ** avec les musiciens suivant Guy Labory , Michel Marre , Georges Arvanitas**, Richard Calleja** , Magali Piétri**, François Chassanite**, Sarah Lazaru , Eric Barret , Michel Goldberg , Big band 31**, Christian Escoudé , John Abercrombie , Charls Bellonzo**, Christian Lavigne**, Daniel Huck** , Sébastien & Muriel Falzon**, Philipp Catherine , Olivier Hutman , André Villeger, Jean Marc Padovani**, Pierre Coulon Ceurisier**, Raphaël Lemonier** , Eric Bretheau**, René Nan , Serge Casero**, Florence Fourcade**, Marc Fosset**, Mandino Reinhardt , Franck Nicolas , ZARAGRAF**, Vittorio Silvestri**, Liz Abessolo**, Laurence Saltiel , François Laizeau , Joêl Bouquet , Duo avec Paolo Fresu , Jean Pierre Peyrebelle , etc Se produit dans les villes et festivals suivants Festival de : Nîmes , Nice , Marciac , Radio France , Toulouse , Vienne , Nancy , Montpellier , Pekin , Shanghaï , Erevan , Barcelonne , etc…. Tournées Maroc , Arabie Saoudite , Martinique , Italie , Allemagne , Culb Parisien Sunset, Montana,Petit Journal, Autour de midi Duc des Lombars etc….. Discographie 1988 : Gibraltar 1990 : Big Band 31 « Billie » 1992 : Richard Calleja « Lesotho »
1992 : Christian Brun « House Full » 1995 : Serge Casero « Around Dexter » 1996 : Yvette Yché « Histoire de Femme » 1998 : Bruno Aznar « Clémentine » 1999 : Christian Lavigne « Flowing » 1999 : Jean Duino « Les eaux de Marthe » 2001 : Florence Fourcade « Gallician » 2002 : Coin de rue « En passer par là » 2002 : Peter et l’arbre Magique 2002 : Jean Duino « La Moyenne » 2003 : Les P’tits loups du Jazz 2003 : Raphaël Lemonier « Septet » 2003 : Monique Hutter « L’air de rien » 2004 : Pierre Coulon Cerisier « Bleu comme le ciel » 2005 : Florence Fourcade « About Love » 2005 : Pascale Gautier « Louna mi » 2006 : Harpiswing « La danse des écureuils » 2007 : Monique Hutter Daniel Huck « Il scatte » 2008 : Michel Prandi « L’électric vol 2 »


 

Dimanche 29 Novembre - 15h - Grand Temple– Nîmes

« Florilège Baroque » La Camerata - Concerti pour violons

G.F.TELEMANN , A.VIVALDIDI

QUATUOR BOGEN :
Norbert De JESUS PIRES, David DUSSAU
, Violons
Sébastien NUNEZ,Alto
Céline DUSSAUD, Violoncelle

Alain MOGLIA, violon
Marc ZUILI, Flûte

C’est en Mai 2000 que le Bogen quartet voit le jour, sous l’impulsion de Céline et David Dussaud.
Leur rencontre avec Norbert De Jesus Pires et Aurélien Nunez, avec qui ils vivent de multiples expériences musicales au sein d’orchestres du Languedoc, les amènent en 2009 à refonder le Bogen quartet sous sa forme actuelle.Cet ensemble, animé par un même désir musical, visite un répertoire éclectique allant de la musique baroque à la musique du XXème siècle. N’hésitant pas à adjoindre à leur programmation des pièces de toutes origines – tant en terme d’époque que d’éclectisme – le Bogen Quartet fédère autour de lui un large public, tant en France qu’à l’étranger.
La géométrie du Bogen Quartet peut s’étendre jusqu’au petit orchestre de chambre.

Marc Zuili, Flûte
Marc Zuili est un flûtiste français, né à Paris en 1962. Il commence l’étude de la flûte traversière à huit ans.
Il intègre la classe de Martial Nardeau au Conservatoire national de région d’Amiens où il obtient
un premier prix de flûte. Il étudie ensuite avec Chrystel Delaval au Conservatoire national de région de Lille et se perfectionne auprès deShigenori Kudo puis de Jean-Pierre Rampal. Il étudie la flûte baroqueavec Marc Hantaï.Parrainé par Jean-Pierre Rampal, il se produit à ses côtés, dans plusieurs concerts en France. Marc Zuili a joué dans de nombreux pays d’Europe, dans des salles telles que la salle Gaveau, la salle Pleyel, le Concertgebouw de Brugge, La chapelle Royale deVersailles, ainsi qu’aux Centres Culturels Français de Berlin et dePrague. Il est invité à se produire dans différents festivals : Les Nuitsdu Castellet, Le Festival de Chartres avec les Virtuoses de France, Le festival de Sète, Le Festival International des Instruments à Vent-Yamaha...
La Fondation Cziffra l’a invité à se produire en soliste à plusieurs reprises. Il remporte de nombreux prix de concours nationaux comme le concours Roger Bourdin, le concours du Royaume de la Musique.
Il donne son premier concert en soliste à seize ans en interprétant le concerto pour flûte et harpe de Mozart à la salle Cortot. Engagé par les Jeunesses musicales de France, il participe à de nombreuses tournées (plus de trois cents concerts dans toute la France).
Le Ministère de l’Enseignement supérieur lui attribue une résidence d’artiste à l’Université Paris 13.
Pour ses enregistrements en première mondiale des concertos pour flûte de Johann Joachim Quantz, Marc Zuili a obtenu les éloges unanimes de la critique. Parallèlement à ses activités de soliste, il a fondé avec le violoniste Jérôme Akoka et le violoncelliste Christophe Beau, l’Ensemble Fragonard avec lequel il enregistre des concertos pour flûte de Baldassare Galuppi en première mondiale.
Marc Zuili a enregistré avec Shigenori Kudo l’Intégrale des sonates pour deux flûtes de Wilhelm Friedemann Bach.

Alain MOGLIA ,violon
Alain Moglia obtient un premier prix de violon au CNSM de Paris à l’âge de seize ans. Dès 1961, il commence une vie musicale internationale avec des tournées de musique de chambre en Europe, Canada et USA, puis c’est la rencontre déterminante avec Jean-Claude Malgoire. Violon solo à «La Grande Ecurie et la Chambre du Roy», Alain Moglia prend part activement à la redécouverte de la musique baroque en France, enregistre de nombreux disques chez CBS et effectue régulièrement des tournées, notamment au Théâtre Conlon de Buenos-Aires.
En 1965, Alain Moglia participe à la création du célèbre Octuor de Paris puis devient en 1967 membre de l’Ensemble Instrumental de France. Violoniste à l’Orchestre de l’Opéra de Paris de 1966 à 1973, il fait aussi partie du quatuor Via Nova dès sa création en 1970 et enregistre chez Erato.
En 1992 il devient Directeur Musical de l’Orchestre de Chambre National de Toulouse, Alain Moglia est sans nul doute l’un des musiciens les plus complets de notre temps. En près de quarante ans de carrière, il a presque tout joué et ce dans les salles les plus prestigieuses de la planète. Acteur central des deux grandes aventures musicales de la fin du XXe siècle, les musiques baroque et contemporaine Dans le cadre de l’exposition «Paris-Moscou» à Beaubourg il fait découvrir au public le concerto pour violon de Roslawets. «Mikka» et «Mikka’s» de Xenakis et la Sequenza pour violon de Berio figurent en tête de son répertoire de prédilection. A l’issue d’un concert au Théâtre des Champs-Elysées où Alain Moglia interprétait sa Sequenza, Berio déclara au critique musical Pierre Petit que «c’était la meilleure interprétation de son œuvre à laquelle il ait pu assister».
A la suite de Malgoire et de Boulez, Daniel Barenboïm apparaît comme la troisième grande figure musicale dans la carrière d’Alain Moglia qui occupe alors, de 1977 à 1990, le poste de premier violon-solo de l’Orchestre de Paris. Il devient ainsi le partenaire privilégié des grands chefs invités de l’orchestre: Bernstein, Böhm, Jochum, Kubelik, Matacic, Giulini, Solti, Abbado, Mehta, Chailly, Sinopoli.


Samedi 4 Décembre -15h, Maison du Protestantisme - Nîmes

Conférence : Olivier Abel

Olivier ABEL. Elève de Michel Henry, Emmanuel Levinas et Paul Ricœur, professeur de philosophie éthique à l’Institut Protestant de Théologie-Montpellier, après avoir enseigné au Tchad et à Istanbul, puis à Paris de 1984 à 2014. Connu pour avoir créé le Fonds Ricœur, il a aussi écrit sur la philosophie morale et politique de Calvin, Milton et Bayle.
Olivier ABEL. Elève de Michel Henry, Emmanuel Levinas et Paul Ricœur, professeur de philosophie éthique à l’Institut Protestant de Théologie-Montpellier, après avoir enseigné au Tchad et à Istanbul, puis à Paris de 1984 à 2014. Connu pour ses travaux sur Ricœur (entre autres Paul Ricœur, la promesse et la règle, Paris, Michalon, 1996), et pour avoir
créé le Fonds Ricœur, il a aussi écrit sur la philosophie morale et politique de Calvin, Milton et Bayle, qui reste un de ses auteurs de prédilection (Pierre Bayle, Les paradoxes politiques, Paris, Michalon, 2017). Membre statutaire du Centre de Recherche sur les Arts et le Langage à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, chercheur associé à CRISES, il est membre du comité de rédaction de la revue Esprit, et a été membre du Conseil National du Sida, du Comité National Consultatif d’Ethique, et de la commission Philosophie du
Centre National du Livre. Il est membre de l’Académie de Nîmes. Il vient de publier aux éditions Labor et Fides à Genève Le vertige de l’Europe.


Dimanche 5 décembre 15h Cathédrale Saint-Castor -Nîmes

HÄNDEL - SALOMON Oratorio

Sabrina COLOMB Annie BESSE, soprani
Marina SERRANO, mezzo-soprano
Gabriel RIXTE, ténor

Ensemble Instrumental Sinfonietta,
Ensemble Polyphonique de Nîmes

Direction : Marie-Claude CHEVALIER


Dimanche 12 décembre 15h Cathédrale Saint Castor –Nîmes

Les Orgues Automnales.....CONCERT DE CLÔTURE

Louis VIERNE - 6e Symphonie Messe solennelle pour chœur et orgue

Luc ANTONINI, orgue
Michel REYNARD, orgue

Ensemble Polyphonique de Nîmes




 


« En raison de la Covid 19, les conditions d’admission aux concerts seront réglementées, conformément aux règles sanitaires gouvernementales »


ABONNEMENTS/CARTE PASS
Abonnement pour tous les concerts : (excepté récital d’Orgue d’Uzès) , soit 11 concerts: 60 €
Places réservées pour les cartes Pass

PRIX des PLACES
15 €, tarif réduit 11 €

VENTE DE BILLETS
Par téléphone au 06 32 69 34 61 ou par mail à automnemusicaldenimes@hotmail.fr
Par courrier : joindre un chèque libellé à l’ordre de l’AM.N. + une enveloppe timbrée à votre adresse si vous désirez recevoir vos places et/ou vos abonnements à l’adresse suivante : A.M.N. 227 Impasse du petit Mas - 30900 Nîmes

VENTE DE BILLETS FNAC
A partir du 15 septembre : dans toutes les Fnac
Tél. 08 92 68 36 22 (0,34 €/min), ou www.fnac.com.
Pour tous les concerts de l’Automne Musical « Initiative A.M.N. »

TARIFS REDUITS
Groupe de 4 personnes ou plus (pour un même concert)
Jeunes de moins de 26 ans et étudiants
Demandeurs d’emploi et bénéficiaire de l’AAH
Gratuit pour les enfants et les élèves du Conservatoire jusqu’à 26 ans
Ce programme est valable à la date d’impression. Il ne sera modifié qu’en cas de force majeure. Toute modification éventuelle sera signalée.


« En raison de la Covid 19, les conditions d’admission aux concerts seront réglementées, conformément aux règles sanitaires gouvernementales »