Les Biographies des Musiciens....

Trouvez ici toutes les infos annexes concernant les spectacles et les artistes....

pour télécharger documents ou photos, cliquez ici



Aude de LAROUZIERE

Après avoir obtenu le 1er prix de violon au Conservatoire de Clermont-Ferrand en
1996, où elle suivait également les cours de musique de chambre, d’harmonie, de contrepoint, d’écriture et d’analyse, Aude a complété ses études musicales en Italie au Conservatoire A. Peri .

Elle est entrée pour quatre ans dans la classe du violoniste Carlo Menozzi tout en poursuivant sa formation en musique de chambre et quatuor avec l’ancien chef d’orchestre de la RAI Dario Indrigo. Elle obtient le Diploma di Violino d’Etat italien avec mention Très Bien et bénéficie ensuite des enseignements de Massimo Quarta à Lugano (Suisse), de Pavel Vernikov à Gubbio (Italie), de Veda Reynolds et Werner Hinz en France. Elle s’est aussi perfectionnée avec le violoniste Géza Kapás de l’Akademia Liszt Férenc de Budapest en Hongrie. De retour en France, elle a obtenu le Diplôme d’Etat d’enseignement du violon.

Aude de Larouzière remporte le 3ième prix du Concours Européen de Violon «Vittorio Pitzianti» à Venise en 2000. Elle donne alors des concerts tant en formation de musique de chambre qu’en tant que soliste à Bologne, Carpi, Parme, Reggio Emilia, Modène, Bolzano, Prato, Barcelone..En 2006, elle fonde avec sa sœur violoncelliste Bénédicte de Larouzière et la pianiste Alberta Alexandrescu le Trio Lumen avec lequel elle donne de nombreux concerts. Soutenu par différents mécènes, le Trio Lumen a fait un enregistrement du Trio en si bémol majeur op.99 de Schubert.
Aude de Larouzière se produit aussi en collaboration avec des acteurs de théâtre comme Brigitte Fossey et Marie-Christine Barrault.


Bénédicte de LAROUZIERE

Bénédicte de Larouzière fait ses études musicales dans les conservatoires de Clermont-Ferrand, Rueil-Malmaison et Boulogne-Billancourt, et y obtient les médailles d’or, premiers prix de violoncelle et de musique de chambre à l’unanimité et félicitations du jury.

Tout au long de sa formation classique, elle étudie principalement avec Xavier Gagnepain, Hortence Cartier-Bresson, Agnès Sulem et Jean-Marie Trotereau, et se perfectionne auprès d’artistes tels que Ton Koopman, Roland Pidoux, Michel Strauss, Steven Popov…
En 2003, elle part étudier au Canada à la Faculty of Music of the University of Toronto dans la classe de violoncelle de Shauna Rolston et reçoit l’enseignement en musique de chambre du St Lawrence Quartet, Griphon Trio, Beaux-Arts Trio… elle y remporte aussi le Concerto Competition de Toronto, qui lui permet de jouer en soliste avec orchestre dans les villes de Toronto et Barrie (Canada).
Plusieurs fois lauréate de concours - Concours des Jeunes Musiciens (Lempdes 1993 et 1997); Concours Léopold Bellan (Paris 1999) - elle donne des récitals au Centre Marcel Landowski (Boulogne-Billancourt), au Walter Hall, au Mac Millan Theatre, au Fisher Hall et à la Victoria Chapel (Toronto), au Rolston Hall du Banff Centre of Arts lors du Summer Festival, à l’auditorium du Palais Brognard (Paris), au Petit Palais (Paris), pour la banque HSBC, au festival Bach en Périgord…

Diplômée de l’université de Toronto en 2004, elle rentre en France, obtient le Diplôme d’Etat d’enseignement du violoncelle et suis la formation à l’enseignement MarieJaëll –Montessori. Elle enseigne actuellement à l’école Wilhem Musique en Mouvement de Paris, et au Centre Culturel de Montreuil.
Elle fonde avec sa sœur violoniste Aude de Larouzière et la pianiste Alberta Alexandrescu, le Trio Lumen en 2006, et en 2011 l’Ensemble Lumen pour jouer le répertoire de la musique baroque sur instrument d’époque. Elle se forme auprès de François Poly, violoncelliste des Folies Françoises, - dirigées par Patrick Cohen –Akenine-, et auprès de Philippe Foulon et donne des concerts dans toute la France ( Festival Bach en Périgord, Les Riches Heures de La Réole, Musique en Périgord , Musique sur un plateau -Abbaye de Lavaudieu-, Petit Palais, Mairie de Paris, Musée des Beaux-arts de Rouen , Nantes, Association Jean Michelin, La Semaine du Marais Chrétien, Musée de la Chasse de Paris, Festillésime de Blois, Les Heures du Colombier, Digne-Les-Bains, Auditorium Chabrier de Clermont-Ferrand, Fondation Américaine de Paris, Les Musicales du Pays des Couzes, Rencontres Musicales en Montagnes Ardéchoises), Festival de musique sacrée en Jordanie, Belgique, Italie.
Elle joue aussi régulièrement auprès de James Bowman, Bertrand Dazin avec leur ensemble La Cathédrale Invisible, et aux côtés de Véronique Housseau au sein de l’Ensemble La Cavatine.
Elle est aussi à l’initiative de divers projets et joue auprès de comédiens comme Brigitte Fossey et Marie-Christine Barrault et Pierre Fesquet.


Mauricio BURAGIA

Luthiste et théorbiste, Mauricio Buraglia avec un parcours de 30 ans a participé à plus de 60 enregistrements de musique de chambre, opéra, oratoires et luth solo.
Il s’est produit avec les plus grands chanteurs du répertoire Baroque dans toute l'Europe, l’Amérique et l'Asie.Il se consacre depuis une dizaine d’années au répertoire soliste du luth baroque de la fin du 17ème au début du 18ème siècle.
Il a donné des récitals et des concerts dans plusieurs pays européens et a enregistré 5 CDs dédiés principalement à la musique De Sylvius Leopold Weiss et La musique Française de la période de Louis XIV

retour en haut...


Christopher HAINSWORTH

Christopher Hainsworth mène une belle carrière de concertiste, principalement en France et en Nouvelle-Zélande, à l'orgue, au clavecin, au piano et au pianoforte, depuis une trentaine d'années. Après des études de musique et de lettres en Nouvelle-Zélande, une bourse du gouvernement français permet à Christopher de compléter un doctorat à l’université de Toulouse et de devenir ensuite professeur de lettres et de musique à l'université de Waikato.

Cependant, son rêve de vivre de la musique en Europe se réalise et après des études musicales à Bruxelles auprès de Paule van den Driessche et Jean Ferrard, et des cours de perfectionnement avec Scott Ross, il arrive à Béziers en 1984, où il enseigne à la Société de Musicologie du Languedoc ainsi qu'aux Conservatoires de Perpignan et d'Andorre, avant de fonder un département de musique ancienne au Conservatoire de Béziers, dont il est nommé directeur en 2003, poste qu’il a quitté depuis pour se consacrer entièrement à la musique. Claveciniste de l'Orchestre de Chambre National de Toulouse pendant dix ans, il est également organiste titulaire de la Cathédrale de Béziers depuis 2005. Il a déjà joué des concertos avec, entre autres, l'Orchestre de Chambre J-W Audoli, l'Orchestre de Chambre de la Gironde, l'Ensemble baroque Anachronismes, l'Orchestre de Chambre National de Toulouse...


Frédéric VARENNE

Frédéric Varenne - Artiste Lyrique
Originaire de la Picardie,
dès 1981 il intègre le Conservatoire de Montpellier où il remporte le premier prix en 1984.
1er prix également au CEMS de Toulouse et pensionnaire au CNIPAL à Marseille.
Ses professeurs seront: Jean Angot, Andréa Guiot, Teresa Zylis-Gara, Robert Teer, Nicolai Gedda.
Il détient plusieurs trophées en participant à des concours de chant,
Alès, Béziers, Sète, Bastia, Marmande, Rieumes
Depuis 1985 il est reçu au chœur de l’opéra national de Montpellier.
Durant toutes ces années nous avons pu l’entendre en solo notamment dans :
Le Jeu du Narcisse de Dupin, Goya de Prodromides, Gogol de Levinas, Le Roi Arthus de Chausson, Le Médecin Malgré Lui de Gounod, Tosca de Puccini, Iphigénie en Aulide de Gluck, Lucrezia Borgia et Don Pasquale de Donizetti, Les Huguenots de Meyerbeer,
Orfeo de Haydn, La Gioconda de Ponchielli, Le Barbier de Séville de Rossini, Le Chevalier à la Rose de Strauss, Orphée aux Enfers et Les Dames de la Halle d’Offenbach, La Traviata de Verdi, Carmina Burana de Orff, La Passion Selon Saint Matthieude Bach …
et d’abondant récitals et concerts …
sous la baguette de Diederich, Layer, Altinoglu, Foster, Prêtre, Masini, Davin, Muti, Lombard, Schnitzler …
dirigé en scène par Fortune, Joël, Ionesco, Savary, Scarpitta, Grinda, Mesguich, Auvray, Cordoliani, Del Monaco, Arias …
au côté de Miricioiu, Vaduva, Mula, Manuguerra, Barrard, Uria-Monzon, Alagna, Devieilhe, Gubisch, Anderson, Blake, Caballe, Vargas,
aux opéras de Montpellier, Monaco, Strasbourg, Mulhouse, Colmar, Lyon, Marseille, Francfort, Nancy, Genève, Nice, Nîmes, Perpignan,
Amsterdam, Paris, Nantes, Toulon, Dijon, Metz, Angers, Bordeaux …
L’Association Régionale des Activités Musicales de l’Hérault et l’Association Départementale Danse et Musique Languedoc Roussillon l’ont employé à maintes reprises pour enseigner la technique vocale et la direction de chœur.

retour en haut...


Trio ACCENTU

Jean-Pierre Giorgetti :
Fondateur et leader du groupe «A VUCIATA
Fondateur et chanteur soliste du groupe «ACCENTU» Musicien de formation (ensemble classique d’accordéon) Etude du chant, tessiture : Ténor Création en 2003 de « SCOLA DI CANTU IN PAGHJELLA » école de chants Polyphoniques Corses. Formateur de 2006 à 2008, pour le centre d’Art Polyphonique de la région Corse à Sartène. Compositeur et arrangeur de chants Corses de tradition. Travaille, avec l’éducation nationale, sur plusieurs stages, pour initier les enseignants de musique de l’académie Aix-Marseille. Stages avec les enseignants du conservatoire de Montbéliard, en préparation du concert «Messa Universale» (création polyphonies Corses sacrées avec Orgue) Stages avec la fédération des chorales de Haute Marne et Arts Vivants 52, en préparation du concert «Messa Universale» (création polyphonies Corses sacrées avec Orgue), Stages sur Lyon, Villard de Lans, Marseille, Conques etc…

Mathieu Giorgetti :
Avec des parents musiciens pratiquants (chanteurs), c'est depuis toujours qu’il baigne dans une ambiance musicale, qui est en fait un réel mode de vie. Mais c'est à l'âge de 6 ans que les choses sérieuses commencent pour lui, inscrit au conservatoire d'Aix-en-Provence il débute une formation classique en violon alto. Après 12 ans passés au conservatoire, il obtient son diplôme de fin d’études, et décide de s’émanciper notamment suite à la découverte de la culture musicale irlandaise, qui le passionne. Multiinstrumentiste (cistre, violon, flute, cornemuse), de nature « touche à tout », il est à l’origine de projets artistiques divers. Curieux d’origine, il s’inspire pour ses créations de tout ce qui l’entoure, qui le touche, guidé par ses émotions.

Sébastien ORTEGA :
Il commence la guitare classique à 15 ans pendant 4 ans. Très vite il intègre différentes formations comme guitariste et bassiste. Il participe aussi à la création de plusieurs formations où il débute à la composition et l'arrangement. Toutes ces expériences le poussent vers l'enregistrement et la production de disque comme ingénieur du son. Ses influences sont aux départs rock, pop et progressifs, mais s'élargissent des musiques du monde jusqu'à la musique électronique

 


Sarah Iancu
Sarah Iancu commence ses études musicales au CNR de Montpellier puis rentre au CNSM de Paris où elle obtient un Premier Prix de Musique de Chambre dans la classe d'Alain Meunier et un Premier Prix de violoncelle à l'unanimité dans celle de Roland Pidoux avec qui elle poursuivra le cycle de Perfectionnement du Conservatoire.
Sarah Iancu est lauréate de concours internationaux : Premier Prix "Valentino Bucchi" à Rome, Premier Prix au tournoi international à Bari, Deuxième Prix des "Jeunesses Musicales Romania" à Bucarest, elle obtient le prix du Fonds Instrumental Français au Concours Rostropovitch à Paris.
Sarah Iancu donne de nombreux concerts en soliste (avec l'Orchestre National de la Radio Roumaine, le Nouvel Ensemble Instrumental à Paris) et musique de chambre (Festival de Radio France) et depuis quelques mois, est violoncelle solo à l'Orchestre National du Capitol

retour en haut...


 

Mario Hacquard, Baryton
Après des études universitaires à l'Institut de Géographie, Mario Hacquard travaille le chant grégorien à l’École César-Franck ; il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et y remporte plusieurs premiers prix.
Il est reçu à l’unanimité à l’École d’Art lyrique de l’Opéra de Paris. Ses maîtres ont été Jacques Jansen et Gabriel Bacquier pour l'Art lyrique, Anna-Maria Bondi pour le Bel Canto, Rita Streich pour le répertoire mozartien, Elisabeth Grümmer pour le répertoire allemand et Geneviève Joy-Dutilleux pour la musique de chambre.
Il reçoit le Prix Ravel et le Prix Jacques-Ibert au concours international de la Mélodie française.
Baryton, il chante, sur les scènes européennes et au Canada, en Israël, au Japon, en Algérie, les opéras de Mozart, Haydn, Cimarosa, Rossini, Puccini, Massenet, Offenbach, Fauré, Britten, Milhaud, Aperghis... et les oratorios de Monteverdi, Bach, Haendel, Brahms, Mendelssohn, Berlioz, Saint-Saëns, Dvorak, Schönberg…
Également acteur, Mario Hacquard tourne pour le cinéma, les clips et la télévision; il a travaillé la comédie avec Julien Bertheau à l'Opéra-Studio.
Il a enregistré de nombreux disques (Lieder, mélodie française, musique russe, chanson, opéra, grégorien, oratorio).

Préface du Père Michel Evdokimov
..Il chante le grégorien avec un don de rapidité et surtout une aisance étonnante. Que beaucoup de chœurs grégoriens peuvent lui envier....C'est une expérience captivante que d'entendre avec quelle facilité et quelle vélocité, il interprète les torculi, salici et quilismae, ce qui donne un énorme élan aux chants qui, de ce fait, se rapprochent d'une ambiance arabisante. Ceci en particulier pour des pièces écrites à l'origine pour être chantées en solo comme les graduels ou les couplets de l'invitatoire. Mais cela donne aussi une merveilleuse représentation des répons et des offertoires.Un magnifique CD où le contenu de la fête de la Pentecôte est parfaitement interprété et chanté avec un élan majestueux.

retour en haut...


Marc Zuili
Marc Zuili commence l’étude de la flûte traversière à huit ans. Il intègre la classe de Martial Nardeau au Conservatoire national de région d’Amiens où il obtient un premier prix de flûte. Il étudie ensuite avec Chrystel Delaval au Conservatoire national de région de Lille et se perfectionne auprès de Shigenori Kudo puis de Jean-Pierre Rampal. Parrainé par Jean-Pierre Rampal, il se produit à ses côtés, dans plusieurs concerts en France. Marc Zuili a joué dans de nombreux pays d’Europe

retour en haut...


Edwin Crossley-Mercer
« Réussite éclatante, pur moment de grâce ! Intériorité assumée et maturité artistique hors du commun...Un tel degré de perfection est rare chez les jeunes chanteurs ! La magie opère laissant les auditeurs sous le charme… ».(ClassiqueNews)
« Clarté de diction exemplaire, ligne vocale d'une grande unité et parfaitement maîtrisée, riche palette de couleurs... Un art de scène inné ! Il est vrai que les maîtres d'Edwin Crossley-Mercer se nomment Dietrich Fischer-Dieskau, Julia Varady et Thomas Quasthoff... » (Classica).

 


Sabrina Colomb
En juin 2013, Sabrina COLOMB est lauréate à l’unanimité avec félicitation du jury, 1er prix au concours international Alain Fondary à Nîmes. Cette récompense lui permet en août 2013 de participer à un récital dans le cadre du festival du Grand Avignon sous la direction d’Aymeric Cabley. Grâce à son agilité mais également son étendu vocal, on lui propose des œuvres d’une grande diversité lors du festival d’Erice en Sicile. Palerme et Nice.

 


Thierry Martin
Thierry Martin est organiste de la cathédrale d’Alès depuis 1975. Il a enregistré auprès de la firme Coriolan deux disques consacrés à la musique d’orgue à la fin du XVIIIe siècle français ainsi qu’à des pages romantiques de César Franck et Mendelssohn.

Maurice André a confié à son ami alésien Thierry Martin le soin de réaliser l’écriture et la mise en forme des journées d’entretien au cours desquelles il s’est longuement exprimé sur sa vie et son métier d’interprète.

Membre correspondant de l’Académie de Nîmes, il assure des communications littéraires au sein de cette société savante. Il consacre une large partie de son temps à l’enseignement musical à l’Institution Bellevue d’Alès et nourrit des rubriques culturelles régulières dans les colonnes du quotidien d’informations Midi Libre.

Né à Alès (Gard) le 26 mars 1952

retour en haut...


James Bowman, contre-tenor
James Bowman a réalisé environ 180 enregistrements avec de nombreux ensembles et chefs d'orchestres dont Nikolaus Harnoncourt, Frans Brüggen, John Eliot Gardiner, Roger Norrington, Christopher Hogwood et Gustav Leonhardt. En1992 il a été admis à l'Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français et a reçu la Médaille d'honneur de la Ville de Paris. Il est gentleman of the « Chapel Royal », ensemble attitré de la royauté anglaise à Londres et co-fondateur avec Bertrand Dazin (contre-ténor) de La Cathédrale Invisible ensemble de musique baroque pour lequel il a développé d'importantes créations d'œuvres contemporaines en français pour deux contre-ténors. En France, James Bowman a donné de très nombreux concerts avec La Grande Écurie et la Chambre du Roy sous la direction de Jean-Claude Malgoire et avec le Capriccio Français sous la direction de Philippe Le Fèvre.

retour en haut...


Georges Dumé - Pianiste
Né dans une famille de musiciens, Georges Dumé commence l’étude du piano à l’âge de sept ans avec Marie-Madeleine Petit assistante de Pierre Sancan au CNSMP.
En 1984, il obtient le premier prix à l’unanimité de l’Union des conservatoires du Val d’Oise et, l’année suivante, le premier prix à l’unanimité du Conservatoire de la Ville de Paris dans la classe de Catherine Brilli.
En 1985, il entre dans la classe d’Olivier Gardon au Conservatoire de Rueil-Malmaison, où il obtiendra la médaille d’or à l’unanimité. Il se perfectionne lors d’académies d’été avec Jeanne-Marie Darré, Eliane Richepin, Pierre Sancan et Jacques Rouvier.
Tout en poursuivant ses études musicales, il se passionne pour le jazz, et en 1988 il est Lauréat du concours de Jazz à la Défense. S’ensuivent de nombreux concerts dans les festivals d’été, Ramatuelle, Souillac, ainsi qu’à Radio France.
En 1990, il est reçu au Conservatoire de Paris dans les classes de Bruno Rigutto pour le piano, Marie-Françoise Bucquet ainsi que Jean François Hesseir pour la musique de chambre où il obtient deux premiers prix et un second prix.
Il est amené à se produire en France et en Europe avec les Solistes de l’orchestre National de France ainsi que l’Orchestre de Picardie. En tant que soliste et chambriste, il est invité par les Festivals de plusieurs villes françaises où il interprète un large répertoire allant de Scarlatti à Berio, Festival d’Automne de Nîmes, Festival de Printemps de Beauvais, les soirées Musicales de l’Université de Clermont-Ferrand d’Issoire et de Mur-de Barrez.
Parallèlement à son activité d’interprète, Georges Dumé travaille en collaboration avec Roger Vadim et Victor Lanoux en tant que pianiste et compositeur sur plusieurs pièces de théâtre, au cinéma et à la télévision.Titulaire du C.A de piano depuis 2003.

Discographie
En 2001 et 2002, il accompagne le baryton Mario Hacquard et enregistre deux CD édités par Alienor et distribués par Harmonia Mundi :
Winterreise (Voyage d’hiver) de Franz Schubert , Chansons de Paul Delmet.

retour en haut...

 


Luc Antonini - Orgue
Né en 1961 à Avignon, Luc Antonini commence des études musicales dans sa ville natale
(médaille d’or de piano – classe d’Yves-Marie Bruel – et d’orgue – classe de Lucienne Antonini ) avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient six Prix ( harmonie – classe de Jeanine Rueff – contrepoint – classe de Jean-Claude Henry – fugue – classe de Michel Merlet – orchestration – classe de Marius Constant et Janos Komives – et analyse – classe de Betsy Jolas) dont celui d’orgue à l’unanimité, dans la classe de Rolande Falcinelli. Il débute très vite une carrière de concertiste qui le mène dans les plus grandes villes d’Europe et dans les festivals les plus prestigieux.
Il enseigne l’orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier-Agglomération. Il est également titulaire de l’orgue Barker et Verschneider de la Collégiale Saint-Agricol d’Avignon, et co-titulaire de l’orgue doré italien de la Métropole Notre-Dame des Doms à Avignon.
Il tient régulièrement la partie d’orgue d’œuvres symphoniques avec différents orchestres, notamment l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre Lyrique de Région Avignon-Provence et bien d’autres. Fondateur et Président de l’Association Orgue en Avignon et directeur artistique du Cycle de Musiques Sacrées du Festival d’Avignon il contribue ainsi à la mise en valeur et au rayonnement du Patrimoine Historique des orgues d’Avignon et de sa Région. Son vaste répertoire lui permet d’aborder une littérature très variée du 17ème siècle à nos jours. Il vient de donner plusieurs concerts en interprétant l’intégrale du « Livre d’Orgue » d’Olivier Messiaen.
Il a enregistré plusieurs tomes de l’œuvre intégrale pour orgue de Johann Sebastian Bach et l’œuvre intégrale pour orgue de Johannes Brahms. Il a aussi participé aux anthologies « Toutes les couleurs de l’orgue » et « Nouvelles couleurs de l’orgue ».

Luc Antonini est aussi compositeur. Il a écrit plusieurs messes, ainsi qu’une série de pièces pour orgue soliste intitulées « Dialogus », pour lesquelles il a obtenu en 2006 le prix Gaston Litaize (concours de composition de Saint Bertrand de Comminges). Il a écrit une œuvre pour quintette à vent et piano, qui a été créée en 2008 à Avignon dans le cadre des commémorations du Centenaire de la naissance d’Olivier Messiaen.

Il a orchestré les Trois Danses pour orgue de Jehan Alain, créées par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse dans le cadre du Festival 2007 Toulouse les Orgues. Une nouvelle version de cette orchestration sera créée en mars 2011 par l’Orchestre National d’Ile de France dans le cadre de la Commémoration Nationale de la naissance de Jehan Alain à Saint-Germain- en-Laye.

Les Trois pièces pour orgue, Prélude, Interlude et Postlude d’après la messe Lux et Origo viennent d’être éditées aux éditions Doblinger à l’initiative de European Cities of Historical Organs dans le recueil intitulé Nuovi Fiori Musicali.

retour en haut...


 

Bertrand Dazin est chanteur contre-ténor, haute-contre, alto. Il a enrichi son art du chant d’autres techniques : danse, théâtre, cinéma, arts martiaux. Il cherche à mélanger les genres artistiques. Il a la possibilité physique d’être plus qu’une voix, de grimper, danser, jouer, fusionner avec un interprète aérien dans le domaine du cirque notamment.

Dès l’âge de sept ans jusqu’en 1995, il fait partie des Petits Chanteurs de Lille et de la Maîtrise Boréale dirigé par Bernard Dewagtère, il se produit régulièrement à l’Opéra de Lille et autres grands lieux européens de la musique. Puis il rencontre le metteur en scène Daniel Fatous. Il se retrouve dès lors propulsé dans le monde du spectacle vivant, dans des emplois aussi divers qu’éclairagiste, régisseur, acteur et assistant à la mise en scène (théâtre, danse, arts martiaux, cinéma et opéra).

Après ces années passées dans le spectacle vivant (théâtre et danse), Bertrand Dazin renoue avec le chant soliste à travers diverses expériences en récitals ou mises en scène au théâtre. Après le CNR de Lille et de Versailles, dans la classe de Philippe Balloy, et Gaël de Kerret, il est admis au sein du Centre de Musique Baroque où il a suivi les master-class d’interprétation, technique vocale, danse et gestuelle baroques, notamment auprès de H. Crook, N. Barker, M. Koenigsberger, J. Corréas, P. Eswood, S. Intrieri, F. Deniaux, B. Cramoix. Il est élève particulier de James Bowman qui le parraine depuis 1995, ainsi que de Gaël de Kerret et Guillemette Laurens.

Il a travaillé avec de grands chefs tels que Jean-Claude Malgoire, Olivier Schneebeli, Laurence Equilbey, Michel Laplénie, Franz Bruggen, Christophe Rousset, Michel Piquemal, Martin Gester, Pierre Cao, Paul Colléaux, Gabriel Garrido, Marc Minkowski, Michel Brun, Jean-Christophe Spinosi, Ugo Reynes, J.F Frisch .... D’autre part, il aborde le répertoire contemporain avec des œuvres écrites spécialement pour lui par des compositeurs comme Jean-Marc Toillon, Omar Yagoubi, Dea Loher, Michel Smith, Michel Bosc , Jacques Derégniocourt, Julien Bros, Philippe Forget…

Depuis l’an 2000, il tourne en duo avec James Bowman Pastime with good compagny, récital de musique de cour anglaise (Henry XIII, Byrd, Dowland...) ainsi que quatre autres programmes de duos pour deux contre-ténors Blow/Purcell /Monteverdi /Schütz / Haendel / Pergolese avec son ensemble, avec continuo ou orchestre La Cathédrale Invisible qu’il a fondé en 1995 (labélisé par le Conseil général du Nord). On l’entend dans de nombreux récitals dont : Musique française jésuite en duo avec Bernard Delétré, musique anglaise J. Dowland avec luth et récitant sur les sonnets de Shakespeare, récital à Genève avec Fabian Schoffrin, Duo mise en miroir du baroque au contemporain avec James Bowman et l’Orchestre de Lyon dirigé par P. Fournier (Lille, Lyon, Oxford, Bournemouth…). Récital Vivaldi Pergolesi avec l’Orchestre de République Tchèque, création contemporaine, dirigé par Paolo Gato. Récital sur l’art des castrats. Récital avec l’orchestre baroque de Toulouse dirigé par Michel Brun, notamment à St Guillhem le désert et à l’abbaye de Sylvanès…

Il donne également son concours aux oratorios dont : Les Méditations pour le temps du carême, Requiem de Charpentier dir. Guy Van Wass au Luxembourg , à Fribourg dir P.G Roubati le Te Deum, messe de l’homme armé et Le miroir des siècles, Sacra Motteti, Maîtres sonneurs avec l’ensemble A Sei Voci et Thierry Escaich, Lessons de tenèbres de Couperin avec Jean Louis Charbonnier, Nisi dominus et gloria de Vivaldi Dir. Hugues Reiner à Paris, Fiesta Criolla, Puebla de Los Angeles et les Selva morale (enregistré) avec Gabriel Garrido à Paris, Ambronay, Valadolid, Anvers, avec la Sfera Harmoniosa Dir Mike Fentros, Les Vêpres de Monteverdi au Festival d’Utrecht, Arvo Part sous la direction de Jordi Saval à Paris, Requiem et Messe en ut de Mozart avec l’Orchestre européen dirigé par Hugues Reiner, Les Passions St Jean, St Mathieu, Le magnificat, la Messe en sib m, Les Motets de J.S Bach avec Pierre Cao, D. Simonet, M. Lefevre et D. Sourisse, Ugo Reynes, ainsi que Le Messie , le Nisi et le Dixit Dominus de Haendel, un programme de musique sacrée italienne Durante, Caldara, Astorga ainsi que Jephté, Jonas et Vanitas de Carissimi ; Motets et Messe de Charpentier avec Paul Colléaux, le Stabat Mater et Nisi Dominus de Vivaldi et Salve Regina de Pergolese à la Sainte-Chapelle-Paris ainsi qu’à Lille, inauguration de l’exposition Botticelli et le Titien au Musée Présidentiel du Sénat, et à l’Assemblée nationale avec l’ensemble Les Cours européennes et La Cathédrale invisible dirigé par Gael de Kerret avec enregistrement de CD et DVD… Il a participé également à de nombreux enregistrements et captations télévisuelles ou radiophoniques dont Le-jeune, Desmaret, Charpentier, Pamart, Astorga, Palestrina, Gabrielli, Gouzes, Monteverdi, Pergolesi, Landi, Banchieri…

Il interprète le rôle du cygne dans Carmina Burana de Carl Orff, le rôle de Miles dans l’oratorio Mors Saûlis et Jonathae de Charpentier à la chapelle royale du Château de Versailles, Fairy Queen de Purcell en scène... Interprète et enregistre le rôle de Mercure dans La Mort d’Orphéo opéra de Landi Dir : F. Lasserre, chante a capella, joue et danse dans le spectacle Trans-(e), spectacle en duo avec un artiste de cirque aérien Romain Guimard mis en scène par Lydie Doléans (en tournée), danse dans Parades et changes d’Anna Alprin, chante à l’Opéra de Paris et au Châtelet direction Marc Minkowski, Iphigénie de Gluck, Didon et Aené de Purcell, chante La Cantate de l’Apocalypse de A. Gouses pour le couple royal à Bruxelles ainsi qu’en tournée dont Sylvanès, interprète Niréno dans Jules César de Haendel dirigé par Christophe Rousset à Rome, le rôle de l’Amour dans l’opéra À l’ombre du grand arbre, création de R. Clerc à Genève , Ottone dans Ottone in Villa de Vivaldi dirigé par Gérard Lesnes, Le Génie dans l’Astrée de Philippe Colasse dirigé par Patrick Bismuth, les vêpres della beata virgine au Chatelet dirigé par J.C. Spinosi…

retour en haut...


 

Marie-Claude CHEVALIER
Chef d'Orchestre - Chef de Chœur

Une formation de haut niveau

Après de brillantes études à l’’ Ecole Normale de Musique de Paris, où elle obtient sa licence de piano dans la classe de Reine GIANOLI, elle est reçue au CONSERVATOIRE NATIONAL SUPERIEUR DE MUSIQUE DE PARIS et y remporte les premiers prix d’harmonie et d’accompagnement, dans la classe d’Henriette PUIG-ROGET. Elle se perfectionne, ensuite, avec Pierre SANCAN, compositeur et professeur au CNSM de Paris.

Une carrière internationale
Poursuivant sa carrière en soliste ainsi qu’au sein de différentes formations de musique de chambre, elle donne alors des concerts pour les radios et télévisions viennoises et françaises
Elle effectue de nombreuses tournées en Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Hongrie, Italie, Suisse, aux Canaries, aux Etats-Unis, etc.
D’abord assistante dans la classe de Lieder très réputée de Paul SCHILAWSKI au MOZARTEUM DE SALZBBURG, elle est nommée au CONSERVATOIRE NATIONAL SUPERIEUR DE MUSIQUE DE PARIS au poste d’assistante de chant et d’art lyrique.
Des enregistrements reconnus
Marie-Claude CHEVALIER obtient le prix du disque de l’Académie Charles CROS, en 1976, où sa brillante technique et son lyrisme sont reconnus par l’enregistrement du Trio de Georges Migot.
Privilégiant la musique baroque, elle se consacre également à la musique contemporaine en créant des œuvres d’’Antoine Tisné, notamment avec l’enregistrement, en 1984, de Bocéphal pour deux pianos et du Trio pour violon, violoncelle et piano. En 1986, elle effectue un enregistrement du Concerto pour piano et orchestre à vent d’Igor Stravinsky.
Une brillante carrière de chef d’orchestre et de chef de chœur
En 1983, elle crée son propre Ensemble instrumental, complété, en 1987, par un Ensemble vocal d’une vingtaine de choristes : c’est le naissance du groupe RES FACTA. Ces deux formations vont donner de nombreux concerts en France et à l’étranger.
En 1987, elle réalise avec l’ensemble RES FACTA l’’enregistrement numérique du motet De Profundis, Psaume 129 de Michel-Richard Delalande, souligné par la presse d’une critique élogieuse d’Alain Duault.

Depuis 1987, elle dirige le CHŒUR DE LOZERE, patronné par le Conseil Régional du Languedoc Roussillon et le Conseil Général de la Lozère.

En 1989, elle est nommée pour la Lozère, Professeur de technique vocale au CENTRE D’ETUDES POLYPHONIQUES ET CHORALES DU LANGUEDOC.

En novembre 1994, elle devient Directeur Musical de la CHORALE UNIVERSITAIRE DE CLERMONT-FERRAND.
En septembre 1996, elle succède à Louis MARTINI, fondateur de la Chorale des Jeunesses Musicales de France, à la Direction du CHŒUR LOUIS MARTINI.

En février 2000, elle succède à Roland CARLOT, à la direction de l’ENSEMBLE POLYPHONIQUE DE NIMES, et au cours de la même année, elle crée à Nîmes, l’ensemble vocal CANTO NUOVO.

L’animation de ces nombreuses formations nécessite une activité intense de la part de Marie-Claude Chevalier, qui parvient ainsi à regrouper plus de 150 choristes et jusqu’à 80 musiciens selon les œuvres interprétées, qui sont toujours d’une grande ambition, poussant ainsi les différents interprètes à se surpasser, avec au final de remarquables réussites énumérées plus loin.

Marie-Claude Chevalier a reçu à Mende en 2009 le Genêt d'Or. Ce prix, créé en 1982 à l’initiative du Conseil général et de l’amicale des Lozériens de Paris de la Lozère.
Elle a été nommée en 2015 Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

retour en haut...


L’ENSEMBLE POLYPHONIQUE DE NIMES

Fondé en 1973 et dirigé par Roland CARLOT jusqu’en Janvier 2000, l’E.P.N. a collaboré avec des chefs d’orchestre et des musiciens professionnels renommés tels que : J.F. Paillard, S. Caillat, J. Gouzes, B. Verdier, A. Charron et L. Jean-Baptiste. A noter particulièrement :
en 1996, l’interprétation de la messe du XXIème siècle de J. LOUSSIER en présence du compositeur
une tournée en Tchécoslovaquie avec la mette en Ré de DVORAK. A Prague, à l’issue du concert l’E.P.N. fut invité à ’Ambassade de France pour son excellente prestation dans la cathédrale. Concerts d’honneur et de clôture aux Choralies de Vaison-la-Romaine
Depuis Février 2000, l’Ensemble Polyphonique de Nîmes est dirigé par Marie-Claude CHEVALIER
CONCERTS REALISES DEPUIS 2000

CARMINA BURANA de CALR ORFF en version originale : 2 pianos, percussions, jeux de scène et costumes d’époque ; plusieurs concerts en collaboration avec le Chœur de Lozère et le Chœur Louis Martini de Paris.
LE REQUIEM ALLEMAND de JOHNNES BRAHMS en avril 2001
STABAT MATER d’ANTONIN DVORAK en Décembre 2001. Concert de clôture de l’Automne Musical de Nîmes et à l’Eglise Saint-Séverin à Paris.
MESSE DU COURONNEMENT de MOZART : été 2002 à Nîmes, Marvejols, Florac et Anduze.
REQUIEM d’ANTONIN DVORAK le 15 Décembre 2002. Concert de clôture de l’Automne Musical de Nîmes
REQUIEM de MOZART le 23 Mars 2003 à l’église Sainte Perpétue de Nîmes, également Concert à Montpellier et à Pézenas.
TE DEUM d’HECTOR BERLIOZ en Décembre 2003. Concert de Clôture de l’Automne Musical de Nîmes.
LE REQUIEM de GIUSEPPE VERDI en juillet 2004. Collégiale Saint-Jean de Pézenas
MESSA DI GLORIA de GIACOMO PUCCINI le 22 Juillet 2005. Collégiale Saint-Jean de Pézenas
TE DEUM d’HECTOR BERLIOZ en été 2005, à Paris, Mende et Clermont-Ferrand, en collaboration avec le choeur Louis Martini de Paris et le Chœur de Lozère.
LE MESSIE de GEORG FRIEDRICH HAENDEL en Décembre 2005. Concert de clôture de l’Automne Musical de Nîmes.
LA GRANDE MESSE en UT de MOZART en Juin 2006 à NIMES
LE ROI DAVID d’ARTHUR HONEGGER en Décembre 2006.
GLORIA et LAUDA JERUSALEM de VIVALDI en Mars 2007.
SOLOMON de HAENDEL en Décembre 2007.Concert de clôture de l’Automne Musical de Nîmes.
Messe en UT et 9ème Symphonie de BEETHOVEN en Mai 2008 à NIMES.
Messe en SI de BACH en décembre 2008 concert de clôture de l’Automne Musical de Nîmes.
UN REQUIEM ALLEMAND de BRAHMS en décembre 2009 concert de clôture de l’Automne Musical de Nîmes
REQUIEM de FAURE en avril 2009,
PASSION SELON ST-JEAN de J.S.BACH

retour en haut...


LE CHŒUR DE LOZERE

Président : Henri RASCALOU
Directeur Artistique : Marie-Claude CHEVALIER

Historique

Le Chœur de Lozère est né en 1983, à l'initiative du Festival Méditerranéen et de la Fédération Départementale des Foyers Ruraux, et a travaillé de 1984 à 1987 sous la direction de Jean-Michel Condamine.

Il réunit des choristes très motivés, habitués dorénavant à se produire bien sur en oratorio, mais aussi en spectacles avec costumes et mises en scène.

Le chœur est constitué en Association Loi de 1901, et donc géré par un Conseil d'Administration.

Le fonctionnement du Chœur de Lozère n'est possible qu'avec l'aide et les subventions que lui apportent le Conseil Général de la Lozère et les communes partenaires telles que Mende.

Il a un répertoire éclectique et propose des concerts dans toute la France mais surtout dans la région Languedoc-Roussillon.

Depuis plusieurs années, il est l'hôte privilégié des églises de la Madeleine et Saint-Roch à Paris, de la Collégiale Saint-Jean de Pézenas, de Notre Dame du Port à Mont Ferrand, de la Cathédrale de Mende, de l'Automne Musical de Nîmes, et des animations musicales du Carladez (Aveyron).

A l'instigation de son Chef de Chœur, Marie-Claude Chevalier, le chœur participe à des créations, et des évènements originaux : il a donné en exclusivité le Psaume 138 d'Antoine Tisné, il a clôturé les Jeux Méditerranéens dans les Arènes de Nîmes, en interprétant la Coupo-Santo, il a assuré des concerts en Allemagne et en Italie dans le cadre des jumelages de la Ville de Mende avec Wunsiedel et Volterra, et se produit régulièrement lors de la cérémonie des vœux de la municipalité de Mende. Il offre également des concerts au profit d'œuvres ou de causes particulières.

Marie-Claude Chevalier, chef et directrice artistique du Chœur dirige l'Orchestre Sinfonietta pour les concerts, ainsi que des solistes de renommée internationale venus apporter leur concours, issus des Opéra de Londres, Paris ou Montpellier : Bertrand Dazin, Mario Hacquard, Edwin Crossley-Mercer, Christophe Einhorn, Yves Faurie, Charles Brett, Paul Eswood, Robert Dumé...

Depuis quelques années, le chœur travaille chaque année sur un double programme : d'une part une ou plusieurs œuvres classiques, en oratorio, et d'autre part un spectacle (opéra ou opérette) avec mise en scène et costumes. Cette souplesse permet de pouvoir assurer des concerts dans toutes sortes de lieux et de configurations. (Eglises, Temples, salles polyvalentes...)

Concerts réalisés

En 2010 REQUIEM de FAURE, La PASSION SELON- ST JEAN de J.S.BACH
En 2009 UN REQUIEM ALLEMAND de BRAHMS
En 2008 GLORIA de VIVALDI , LA MESSE en si de J.S.BACH
En 2007 SOLOMON de HAENDEL (Mende – Nîmes)
En 2006 LA GRANDE MESSE EN UT de MOZART (Mende –Nîmes – Pèzenas) GLORIA MAGNIFICAT de VIVALDI (Région Languedoc-Roussillon)
EN 2005 MISSA DI GLORIA de PUCCINI TE DEUM de BERLIOZ MESSIE de Haendel
En 2004 TE DEUM de BERLIOZ REQUIEM de MOZART REQUIEM de VERDI (Paris, Nîmes, Sète, Mende) CANTATE 21 de BACH – LAUDA JERUSALEM de VIVALDI NOCTURNES de MOZART
En 2003 REQUIEM DE MOZART (Mende – Nîmes – Clermont Ferrand- Paris) GLORIA – MAGNIFICAT – A. VIVALDI
En 2002 CARMINA BURANA de Carl ORFF (Paris – Nîmes – Mende) MESSE du COURONNEMENT de MOZART REQUIEM de MOZART REQUIEM de DVORAK
En 2001 CARMINA BURANA de Carl ORFF (théâtre de Nîmes, Cirque d’Hiver PARIS) MESSE de F. SCHUBERT CINQ CHÅ’URS RELIGIEUX de Salomone ROSSI STABAT MATER de DVORAK
En 2000 CARMINA BURANA de Carl ORFF (La Grande Motte) JUDA MACABEE de HAENDEL

retour en haut...


LE CHŒUR SAN GERVASIO

 

Depuis sa fondation en 1977 par son actuel chef d’orchestre Mario GASPANI, le CHŒUR SAN GERVASIO de Capriate a acquis un large répertoire qui va de la musique symphonique au lyrique, du XVIème siècle à l’époque contemporaine.

Lors de nombreux concerts il a interprété :

VIVALDI: Beatus vir, Magnificat et Gloria
MOZART: Requiem,
ROSSINI: Stabat Mater
CHARPENTIER: Te Deum
MASCAGNI: Cavalleria Rusticana;
PUCCINI : Messa di Gloria et Tosca.
PEROSI : la Passione secondo San Marco,

En collaboration avec le choeur Ss. Pietro e Paolo de Gessate ( Milan), cet oratorio été exécuté en 2003, dans la salle Paul VI au Vatican, à l’occasion du XXVI ème Congrès National de Musique Sacrée, en présence de Sa Sainteté le Pape Jean - Paul II puis en 2007 dans la Cathédrale de la Principauté de Monaco avec l’orchestre de San Remo.

Dans cette même cathédrale, en 2009, en collaboration avec le Chœur des “ Amici del Loggione del Teatro alla Scala” le choeur a interprété le Gloria et le Magnificat de Antonio Vivaldi avec l’orchestre “ I Solisti Veneti “ sous la direction du M° Claudio Scimone.
Le 31 juillet 2009 à Mende, le choeur a chanté “ le Requiem de Mozart “ en collaboration avec le Chœur de Lozère, l’Ensemble Polyphonique de Nîmes et l’ Ensemble Sinfonietta dirigé par Marie-Claude Chevalier.

Le 12 décembre 2009, à l’Auditorium de Milan la “ Messa di Gloria ” de G. Puccini et la Scène triomphale tirée de l’opéra “Aida “ de Giuseppe Verdi en collaboration avec le choeur des “Amici del Loggione del Teatro alla Scala” avec l’orchestre” La Verdi per tutti “ dirigé par le M° Jader Bignamini.

Le 29 octobre 2010 , le choeur San Gervasio a invité le choeur de Lozère et l’Ensemble Polyphonique de Nîmes à participer à un concert à la mémoire du Pape Jean XXIII à Sotto il Monte avec l’Orchestre de l’Accademia de Baccanello dirigé par Marie- Claude Chevalier.

Le 12 mars 2011, à Lyon dans le cadre du jumelage Milan-Lyon et pour les 150 ans de l’Unité italienne le chœur a interprété, en collaboration avec le chœur « Amici del Loggione del Teatro alla Scala » et l’orchestre G.B.Rubini dirigé par Angelo Giussani , Salve Regina de Cattaneo, Messa di Gloria de Puccini, Cantique de Jean Racine de Gabriel Fauré et Va’ pensiero du Nabucco de Giuseppe Verdi.

La collaboration avec différentes formations chorales et instrumentales tels que “ I Corpi Musicali” de Lecco dirigés par le M° Mologni, “ l’Orchestra Stabile della Bassa Bergamasca” dirigé par le M° Angelo Giussani, l’Association “ Amici della lirica Giulietta Simionato” de Filago a permis au choeur San Gervasio de compter parmi les plus grands ensembles de non professionnels.

retour en haut...

COMITÉ D’HONNEUR

M. Jean-Paul FOURNIER Sénateur - Maire de Nîmes
Corinne PONCE CASANOVA Adjointe au Maire, déléguée au Dévelopement de la vie Culturelle et au Théâtre Miger
M. Daniel-Jean VALADE Adjoint délégué à la Culture
M. Damien ALARY Président du Conseil Général du Gard
M. Lionel DUFFAU Directeur du Conservatoire de Musique

 

LES SPONSORS :

LA VILLE DE NÎMES
LE CONSEIL GÉNÉRAL DU GARD
LA RÉGION LANGUEDOC ROUSSILLON
LA FNAC
RADIO BLEU GARD LOZÈRE
NOVOTEL
BANQUE POPULAIRE DU SUD
MAIF


retour en haut...